autres sites dans le monde


Urgence

  • Recrutement Yémen, Irak, Afghanistan : plusieurs postes à pourvoir


Coordinateur national Resilac (H/F) - Tchad


Durée : 18 mois
Date de prise de poste : Immédiatement

Notre activité : Tchad  Rémunération & Avantages


Objectif général du poste

Vous serez responsable de coordonner la mise en œuvre des activités RESILAC dans le pays d’intervention, en lien avec le bureau régional, la mission d’accueil et les partenaires du projet.  


Principales responsabilités

En particulier, vous serez en charge de :

- Piloter la phase d'amorce du projet en participant au recrutement de son équipe nationale, à la définition du déploiement du programme au niveau national et à l'identification des partenaires nationaux.

- Assurer le fonctionnement et la coordination de la cellule nationale du programme RESILAC au Tchad, la mise en œuvre des activités et leur reporting.  

- Assurer la contribution de la cellule nationale à la stratégie régionale du projet.

- Superviser les équipes de la cellule nationale. 

 - Participer à l'adaptation de la stratégie du programme suite à la phase d'amorce et orienter son action pour les phases suivantes.


Correspondez-vous au profil que nous recherchons ?

- Niveau d'études supérieures (BAC+4 ou BAC+5) en gestion de projets de développement (prioritairement), action sociale ou action humanitaire, relations internationales ou sciences politiques. 

- Expérience professionnelle réussie de 3 ans dans la coordinations d'activités de développement (prioritairement) ou humanitaires en environnement complexe.

- Expérience professionnelle réussie dans la supervision d'équipes techniques multiculturelles et gestion de et en consortium sera considéré positivement. 

- Français courant.

- Une expérience dans le pays du projet sera considérée positivement. 


Contexte de travail:

Poste basé à Baga-Sola, base opérationnelle d’ACF France. Supervision d'une équipe pluridisciplinaire et composée de membres d’autres ONG partenaires. Contact fréquents avec les communautés et autorités locales. La base ACF de Bagasola compte environ 50 employés. 

Le poste pourra nécessiter des déplacements sur le terrain dans des zones isolées aux commodités sommaires, dans un contexte de sécurité tendu mais relativement stable. Logement en maison expatriée (cohabitation avec 3 expatriés)  proposant des équipements et commodités résidentielles basiques mais fournissant tout le confort nécessaire et disponible sur la zone. Un retour en capitale sera organisé toutes les 6 semaines pour un repos de 4 jours (2 jours ouvrés + 2 jours de WE).

Couvre - feu à 19 heure et un strict respect des règles de sécurité s'impose à tous les employés aussi bien nationaux qu'expatriés.


Mot du Manager

Alors que le lac Tchad constitue une zone emblématique des menaces du changement climatique et de ses enjeux dans les pays pauvres, il est désormais aussi au centre d’une crise sécuritaire régionale liée non seulement aux attaques du groupe Boko Haram mais également à d’autres violences armées. Les défis de développement de la région sont multiples : politiques d’abord,  mais aussi socio-économiques, écologiques et hydrologiques. 

Dans le cadre de la programmation de l'Union Européenne suite au Sommet de la Valette sur la migration en décembre 2015 et la création d'un Fonds Fiduciaire d'Urgence pour l'Afrique d'une part et du sommet d'Abuja de mai 2016 au cours duquel le Président de la République a présenter l'Initiative Lac Tchad; l'Agence Française de Développement (AFD) a lancé un appel à projets « crise et sortie de crise » dédié au bassin du Lac Tchad, pour lequel un consortium de 3 ONG (ACF, CARE et Groupe URD) a été retenu. 

L’objectif général du projet est de contribuer au redressement économique et au renforcement de la résilience et de la cohésion sociale des territoires du bassin du lac Tchad les plus impactés par le conflit, le changement climatique et autres déterminants (marginalisation, absence d’investissements, décentralisation ineffective, tensions inter communautaires autour de l’usage des ressources naturelles).

 Le projet, structuré autour de 4 piliers, dans 4 pays et sur 4 ans, est la réponse innovante et inédite  que mettent en place ACF et ses partenaires. Le/la coordinateur/trice national-e aura pour mission de porter ce programme pionnier au niveau tchadien, dont la dimension inter-partenariale et temporelle fait écho à l'ambition des activtités qu'il déploie. Porter ce projet, c'est participer à la confirmation que les 3 ONG membres du consortium (ACF en lead) agissent aujourd'hui courageusement dans la mise en œuvre d'actions apprenantes visant à impacter durablement les inégalités qu'elles combattent.  



Retour à la liste de postes
Postuler