autres sites dans le monde



Un Responsable de Département Logistique (H/F) - N'Djaména, Tchad


Durée : 12 mois
Date de prise de poste : 19/08/2019

Notre activité : Tchad  Rémunération & Avantages Conditions de vie & de sécurité dans cette base


Objectif général du poste

Sous la supervision du Directeur Pays, vous mettez en œuvre la politique logistique de la mission pour garantir la performance logistique et apportez le meilleur soutien aux programmes sur sa zone


Principales responsabilités

Plus précisément, vous serez en charge de :

- Contribuer à la définition de la stratégie de la mission et coordonner la logistique au niveau national

- Gérer les transports internationaux en lien avec le siège

- Mettre en œuvre la politique de sécurité de la mission

- Prévenir et gérer les situations de fraude et de corruption

- Encadrer et accompagner l’équipe Logistique en capitale et être le responsable fonctionnel des Responsables Logistique sur les bases 


Correspondez-vous au profil que nous recherchons ?

Titulaire d’une formation supérieure en gestion logistique, vous justifiez d’une expérience réussie d’au moins 5 ans en tant que coordinateur logistique dans une ONG, acquise idéalement en contexte d’urgence.

Vous êtes reconnu pour votre capacité à gérer les priorités, votre disponibilité et votre diplomatie. Votre excellent relationnel et votre rigueur vous permettent de coordonner, d’encadrer et de former avec succès vos équipes ainsi que de consolider les relations avec les fournisseurs.

Une première expérience dans un contexte sécuritaire complexe serait appréciée.

Maîtrise du français à l’écrit comme à l’oral indispensable, avec de bonnes capacités rédactionnelles. L’anglais est un plus.


Conditions spécifiques / Rémunération

Contrat : 12 mois contrat à durée déterminée d’usage de droit français à partir de mi-août 2019

Rémunération et bénéfices :

Salaire mensuel brut d’entrée de 1 805 à 2 305 brut en fonction de l’expérience.

Per diem et frais de vie : environ 653€ nets, versés sur le terrain.

+ 12 % du salaire mensuel brut d’allocation liée au contexte. 

+ 16% du salaire mensuel brut de remboursement assurance retraite pour les non français.

+ Allocation enfant, limité à 5 enfants.

Transport et logement :

Prise en charge des déplacements vers et sur le lieu de travail.

Chambre individuelle dans logement collectif pris en charge

Couverture médicale : 100% de couverture des frais médicaux + assurance rapatriement.

Congés et RnR

25 jours de congés payés par an.

+ 20 RTT par an.

+ 215 € versés pour la période de récupération (en moyenne tous les 3 mois).

Prise en charge des titres de transports vers la zone de récupération de référence.

 

Formation :

Accès illimité et gratuit à la plateforme d’e-learning certifiant Crossknowledge ©.

Formations techniques régionales ou siège en moyenne 1 fois par an + Workshop métiers intermission une fois par an.

Possibilité de Coaching (DP) et mentorats.

Participation aux frais de formation externes selon pertinence du dossier.


Contexte de travail:

La mission ACF Tchad s’inscrit dans une stratégie de réponse aux urgences (crise nutritionnelle, crise du Lac Tchad, catastrophes naturelles, épidémies) visant à réduire mortalité et morbidité et des axes long terme autour de la notion de relèvement et résilience visant à abaisser le niveau de vulnérabilité des populations.

Depuis 2011, ACF au Tchad place la prévention, la détection et la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère au cœur de son intervention. ACF a confirmé en 2015 sa volonté de baser son analyse sur une approche d’intégration de la prise en charge au sein du système de santé mais aussi en les appuyant avec une composante pratique de soins de santé primaires, de santé mentale et des projets de sécurité alimentaire, d'eau, assainissement et hygiène.

L’intervention ACF au Tchad vise à garantir la sécurité nutritionnelle des populations au travers des programmes dans les domaines de la nutrition, de la santé, de la santé mentale & des pratiques de soins, de la sécurité alimentaire, des moyens d'existence, de l'eau, de l'hygiène, de l'assainissement, et de la gestion des désastres tout en mettant l'accent sur un travail de plaidoyer humanitaire transversal auprès des parties prenantes de ces secteurs.

Ndjamena.

Suite aux problèmes sociaux économiques dans le pays, la Capitale subit une hausse importante de la criminalité urbaine, que ce soit de jour comme de nuit, par conséquence, les déplacements à pieds dans la ville ne sont pas autorisés, même sur des courtes distances.

Les déplacements de nuit comme de jour se font avec des véhicules ACF. Il existe bon nombre de restaurants à N’Djamena, des maquis tchadiens au bouchon lyonnais en passant par les restaurants libanais ou asiatiques, qui sont autorisés selon le niveau de sécurité. Circulation sans problème à Ndjamena, les routes sont récentes, à part dans certain quartier, surtout pendant la saison des pluies, et très rarement embouteillées.


Retour à la liste de postes
Postuler