autres sites dans le monde



Un Coordinateur Régional RESILAC (H/F) - NDjamena, Tchad


Durée : 24 mois -renouvelable
Date de prise de poste : Immédiatement

Notre activité : Tchad  Rémunération & Avantages Conditions de vie & de sécurité dans cette base


Objectif général du poste

Contexte: 

Le projet RESILAC (redressement économique et social inclusif du Lac Tchad) est au carrefour des enjeux humanitaires liés à la crise sécuritaire régionale qui y sévit, des enjeux socio-économiques qui en résultent, des enjeux climatiques et de développement pour ce bassin historiquement foisonnant. Un cadre passionnant alliant l’urgence, le relèvement et le développement durable autour de trois piliers opérationnels (de cohésion sociale entre les communautés, de redressement économique progressif et de renforcement institutionnel des acteurs clés de la région) et d’un pilier gestion de connaissances permettant une extrême adaptabilité et compréhension aiguisée du contexte régional et de ses évolutions.

RESILAC ambitionne également de créer un réseau des convergences autour des défis du Bassin du Lac Tchad. Le projet sera ainsi animé par le consortium Action contre la Faim (en chef de file), CARE et Groupe URD et développera plusieurs partenariats (dont le réseau du CCFD – Terre Solidaire) avec la société civile et le secteur de la recherche, co-construit avec les autorités et institutions publiques régionales et en lien étroit avec l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne (Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique), financeurs du projet.

C’est à ce projet régional d’envergure (lancé au premier trimestre 2018 en simultané dans la région de Diffa au Niger, l’Etat de Borno au Nigéria, la région du lac Tchad au Tchad et la région de l’Extrême-Nord du Cameroun que vous pouvez prendre part. Vous pourrez ainsi relever avec nous ce défi ambitieux profondément novateur, en apportant votre expertise et votre réflexion stratégique. Votre carrière prendra alors un essor et une amplitude considérables liés aux défis et la notoriété de RESILAC

Mission :

Vous évoluerez au cœur d’une équipe régionale destinée à apporter son expertise technique à chacune des 4 équipes RESILAC nationales. Cette équipe régionale se compose spécifiquement d’un(e) coordinateur/rice régional(e), de 5 référent(e)s piliers et d’une référente supports.

Le/a coordinateur/rice régional(e) est le chef d’orchestre global de ce projet RESILAC. Votre puissant leadership et vos qualités en termes de stratégie, de communication et une grande flexibilité vous permettront de coordonner avec succès la dimension régionale du projet.

A ce titre, vous managerez les membres du bureau régional, serez en contact permanent avec les coordinateurs nationaux et les représentants des membres du consortium dans les 4 pays. Vous animerez également le débat avec les institutions gouvernementales et régionales et les bailleurs de fonds dans un esprit de co-construction permanent.


Principales responsabilités

- Piloter la phase d'amorce du projet (18 mois) en participant au recrutement de son équipe régionale et des coordinateurs/trices nationaux/ales, à la définition de la stratégie de déploiement du projet (conformément à la proposition complète validée par les bailleurs principaux - UE et AFD) et à l'identification des partenaires nationnaux.

- Piloter le déploiement en "approche projet" dans les 4 pays concernés et de manière intégrée entre les 4 piliers du projet (I- renforcement du capital humain et de la cohésion sociale, II- appui durable à la petite économie locale, III- renforcement des capacités et appui institutionnel, IV- production de connaissances), en lien avec 3 sièges opérationnels (ACF en lead de consortium, CARE et Groupe URD).

- Superviser une équipe technique régionale composée de techniciens expérimentés et assurer la triangulation entre ces personnes et les responsables opérationnels dans les 4 pays (indifféremment selon l'ONG d'appartenance et en privilégiant l'"approche projet").

- Orienter et conseiller les coordinateurs/trices nationaux/ales dans la mise en œuvre du projet dans les 4 pays, en lien avec les directeurs pays/chefs de mission des ONG membres du consortium.  

- Participer et contribuer activement aux réunions du comité de pilotage global du projet (qui réunit les représentants des sièges des ONG membres du consortium, les représentants des bailleurs principaux UE et AFD et, de manière ad hoc et selon les besoins, d'autres contributeurs externes). Participer également, sur invitation ad hoc, au comité de pilotage national dans un des 4 pays concernés animé par le/la coordinateur/trice national-e. 


Correspondez-vous au profil que nous recherchons ?

- Niveau d'études supérieures (BAC+4 ou BAC+5) en gestion de projets de développement (prioritairement), action sociale ou action humanitaire, relations internationales ou sciences politiques. 

-Expérience professionnelle réussie de 3 à 5 ans dans la coordinations d'activités de développement (prioritairement) ou humanitaires en environnement complexe, expérience de Directeur Pays/Chef de Mission appréciée..

- Expérience professionnelle réussie dans la supervision d'équipes techniques multiculturelles et gestion de projet en lead consortium ou multipartenaires

- Capacité d'adaptation et d'innovation avérée, sens de la diplomatie et capacité à se positionner tant en responsable hiréarchique qu'en référent fonctionnel. Mobilité géographique exigée (déplacements réguliers sur les 4 pays du projet).  

- Français et anglais courant obligatoire.

- Une expérience dans les pays du projet sera considérée positivement. 


Conditions spécifiques / Rémunération

Poste famille

  • Rémunération :

Salaire de base : compris entre 2 280 et 2 905 € brut/mois

+ reversement compensation retraite pour les personnes n’étant pas de nationalité Française

Allocation Pays (12% du salaire).

Allocation logement : 3 250 €/mois +

Allocation break : 304 €/mois (composée ainsi : 54 €/mois pour monétisation « break allowance » et 250 € /mois pour monétisation billets d’avion).

  • Per Diem et Allocation frais de vie
  • 5 semaines de congés payés par an
  • 20 jours de RTT par an (utilisés durant les breaks)
  • Assurance internationale contre les risques maladie, invalidité, maternité, décès, accident du travail, maladie professionnelle. En complément de ces assurances, vous bénéficierez des couvertures supplémentaires suivantes : Mutuelle santé, Assurance accident à l’étranger, Assistance médicale et rapatriement.
  • ACF assure la prise en charge des déplacements aller-retour entre le domicile et le lieu d’affectation.

Contexte de travail:

Le Coordinateur Régional sera le supérieur hiérérachique des personnes suivantes, basées à Ndjamena: 

- 1 référent-e santé mentale et pratiques de soins

- 1 référent-e technique redressement économique

- 1 référent-e technique renforcement institutionnel

- 1 référent-e technique suivi, évaluation et production de connaissances

- 1 référent-e administratif et financier

De plus il sera le superviseur fonctionnel opérationnel, en lien avec le Directeur Pays mission ACF, des: 

- 1 coordinateur/trice national Tchad

- 1 coodinateu/trice  national Cameroun

- 1 coordinateur/trice national Nigéria

- 1 coordinateur/trice national Niger

Le Coordinateur Régional sera basé à Ndjamena, en statut famille, dans une maison individuelle prise en charge par ACF. Des déplacements toutes les 6 semaines en moyenne, sur les missions de déploiement, sont à prévoir.


Mot du Manager

Alors que le lac Tchad constitue une zone emblématique des menaces du changement climatique et de ses enjeux dans les pays pauvres, il est désormais aussi au centre d’une crise sécuritaire régionale liée non seulement aux attaques du groupe Boko Haram mais également à d’autres violences armées. Les défis de développement de la région sont multiples : politiques d’abord,  mais aussi socio-économiques, écologiques et hydrologiques. 

Dans le cadre de la programmation de l'Union Européenne suite au Sommet de la Valette sur la migration en décembre 2015 et la création d'un Fonds Fiduciaire d'Urgence pour l'Afrique d'une part et du sommet d'Abuja de mai 2016 au cours duquel le Président de la République a présenter l'Initiative Lac Tchad; l'Agence Française de Développement (AFD) a lancé un appel à projets « crise et sortie de crise » dédié au bassin du Lac Tchad, pour lequel un consortium de 3 ONG (ACF, CARE et Groupe URD) a été retenu. 

L’objectif général du projet est de contribuer au redressement économique et au renforcement de la résilience et de la cohésion sociale des territoires du bassin du lac Tchad les plus impactés par le conflit, le changement climatique et autres déterminants (marginalisation, absence d’investissements, décentralisation ineffective, tensions intercommunautaires autour de l’usage des ressources naturelles).

Le projet, structuré autour de 4 piliers, dans 4 pays et sur 4 ans, est la réponse innovante et inédite  que mettent en place ACF et ses partenaires. Le/la coordinateur/trice régional-e aura pour mission de porter ce projet pionnier pour l'ensemble des membres du consortium, dont la dimension régionale et temporelle fait écho à l'ambition des activtités qu'il déploie. Porter ce projet, c'est participer à la confirmation que les 3 ONG membres du consortium (ACF en lead) agissent aujourd'hui courageusement dans la mise en œuvre d'actions apprenantes visant à impacter durablement les inégalités qu'elles combattent.


Retour à la liste de postes
Postuler
Cliquez ici pour obtenir la description de poste détaillée